Hackathon Civagrihack à Bouaké : les paysans exposent leurs difficultés aux compétiteurs

Facebook YouTube

Bamoro, située à 15 km de Bouaké a servi  le 07 juillet dernier de cadre à la visite terrain pour la seconde étape du Hackathon  Civagrihack. Les compétiteurs ont visité une riziculture et un champ de légumes. Les paysans  leur ont exposés leurs difficultés.

Depuis 6 ans qu’il exerce le métier de maraicher Kouakou Roger rencontre les mêmes difficultés. « Quand il pleut trop les tomates se gâtent, quand il ne pleut pas non plus  nous perdons. Nous avons besoin du juste milieu pour que les tomates soient bonnes».

M. Brou Marck riziculteur a aussi les siens. Responsable du comité de production  d’une riziculture il déplore l’attitude des acheteurs envers eux après le rude travail abattu pour produire le riz. «  Le travail que nous faisons est comme de la loterie. Les acheteurs payent au prix auxquels ils veulent. C’est eux qui décident de tout.  Mais nous sommes obligés de leur vendre cela. »

Le réchauffement climatique, la non maitrise de pluviométrie, la commercialisation et  la conservation de leurs produits sont les difficultés auxquels sont confrontés les paysans dans la région du Gbêkê. Ces difficultés, les participants du Civagrihack devraient  les résoudre via des solutions numériques  par ce hackathon.

«  La visite terrain de ce matin  m’a permis de voir que la solution que nous mettons en place répond déjà à un problème évoqué par les paysans. En dehors de cela  j’ai appris d’autres choses notamment sur le marché de gros de Bouaké que je découvre aujourd’hui » s’est confiée Koné Korotoum étudiante en Master 2  de géographie humaine option environnement après la rencontre compétiteurs et paysans sans oublier les grossistes.

Pour Éric Ahedege  étudiant en 3ème année  d’informatique « Cette visite va agir sur notre business model  mais aussi sur l’ergonomie de l’application car la plupart des paysans que nous avons  rencontrés ont des téléphones  certes mais sont illettrés et n’ont aucune notion d’internet ».

Le  hackathon Civagrihack est financé par la Banque Mondial à travers le projet de solutions numérique pour le désenclavement des zones rurales et l’e-agriculture (PNSDEA). Il est piloté sur le terrain par le Ministère le ministère de la communication, de l’économie numérique et de la poste  (MICENUP) et le Ministère de l’agriculture du développement rural (MINADER).

R.Y

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *